Najoua Belyzel : Un rendez-vous qu’on ne manque pas !

Crédit photo : Pixabay

On s’était dit rendez-vous dans dix ans, c’est un peu ce qu’il s’est passé avec Najoua Belyzel. Il aura fallu être très patient pour la retrouver enfin. Celle qui s’était illustrée avec le titre « Gabriel » en 2006 a pris son temps, sans pour autant se faire oublier.

En effet, en 2014, la chanteuse sortait déjà le titre « Rendez-vous » qui aura fini par donner naissance à ce nouvel opus sorti le 15 mars dernier.

En 2015, Najoua fait penser que son retour est imminent en sortant un nouveau titre intitulé « Luna », mais il n’en sera finalement rien.

Il faudra donc attendre 2018, avec « Cheveux aux vents » pour penser que la chanteuse va bientôt faire son comeback et qu’elle s’attelle à ce que celui-ci soit réussi.

La machine se met finalement en marche début 2019, lorsqu’elle dévoile le titre « Tu me laisses aller » qui plaît aux fans de la première heure. En effet, Najoua Belyzel semble faire entendre, par le biais de ce single, qu’elle renoue avec ses premières amours, son premier genre musical qu’elle n’avait pas totalement délaissé, mais qui avait du mal à retrouver son essence des débuts.

Et c’est finalement chose faite ! Najoua Belyzel a dévoilé son nouvel opus ce vendredi 15 mars et il n’y a pas à dire, il est digne de ce que l’on pouvait attendre d’elle. On y retrouve sa voix si particulière, qu’elle utilise à nouveau comme on l’aime, sur des titres véritablement bien travaillés.

On retient, par exemple, le titre « Ana » au sujet lourd et profond.

D’autres titres provoquent également la (bonne) surprise comme « Curiosa » ou encore « Le fléau ». Un album à découvrir dès à présent, en vous souhaitant un bon « Rendez-vous… De la lune au soleil » !

15 ans après, Keren Ann nous fait replonger avec elle !

Crédit Photo : Pixabay

15 ans ! C’est ce qu’il a fallu attendre pour que le retour de Keren Ann se fasse en français. Bien sûr, la chanteuse n’avait pas délaissé sa carrière mais elle avait pris le partie de chanter en anglais depuis tout ce temps. Si sa voix n’en reste pas moins agréable et douce, ce que j’aimais chez elle, c’était avant tout l’alliance de ses mots avec sa musique.

Voilà donc, après 15 années d’attente, que Keren Ann revient à sa source et évoque l’amour de façon très personnelle, celle qui me plaisait déjà tant dans ses premiers albums. Et pour le coup, c’est une véritable immersion, une plongée sous marine que nous propose la chanteuse avec l’album « Bleue ».

Les plus de cet album :

Des mélodies qui fonctionnent, envoûtantes, douces. Tout ce que l’on peut attendre de l’artiste en réalité, mais avec cette note de français qui fait toute la différence pour moi. Porté par le premier single « Sous l’eau », Keren Ann impose de suite son style et nous propose de plonger avec elle, ce que l’on fait rapidement sans craindre de se noyer.

Et au fil des titres qui défilent, nous restons sous cette eau sans pour autant suffoquer. Question arrangements, c’est toujours aussi mélodieux que ce à quoi nous a habitué l’artiste.

Coup de coeur de l’album :

Le titre « Ton île prison » est un véritable petit bijou, tant dans le texte que dans la musicalité.

Ou encore le titre « Le goût était acide » qui a su s’imposer à moi comme une référence de ce nouvel opus.

Les moins de cet album :

Le reste n’en est pas moins très bon. Je mettrais un simple bémol pour le titre « Le goût d’inachevé ». Dans ce morceau, Keren Ann partage sa voix avec celle de David Byrne et autant je trouve la chanson magnifique, autant je fais un blocage complet sur la voix du monsieur. C’est donc un avis très personnel qui ne fera pas forcément légion auprès des gens qui prendront la peine de découvrir ce merveilleux album.

Sortie album : Luke fait son retour !

Crédit photo : Pixabay

Si en 2016 le groupe a sorti le single « Nous des millions » suivi du titre « We Are L’Europe » en 2017, c’est bien depuis 2015 que les fans du groupe attendent un nouvel album et toutes les promesses qu’ils espèrent le voir contenir.

C’est chose faite, Luke a fait son grand retour ce vendredi 15 mars 2019 avec leur nouvel album intitulé « Porcelaine », dont le premier extrait qui porte le même titre est sorti le 18 janvier dernier.

Moins rock que les précédents, ce nouvel album semble plus coloré à la première écoute et surtout plus ouvert à ceux qui n’aiment pas forcément les morceaux un soupçon agressif. Le rock, c’est bien, mais le pop rock fonctionne très bien avec la voix du chanteur et les thématiques que le groupe aime aborder.

D’ailleurs, comme à leur habitude, la société est au cœur de leurs préoccupations et c’est précisément là où j’aurais personnellement tendance à les attendre, donc aucun problème à ce niveau là, Luke a su encore une fois me séduire, même si ce n’est pas le seul sujet évoqué.

Evidemment, comme pour chaque album, il y a des préférences qui se font ressentir dès la première écoute. Me concernant, après avoir apprécié le premier single au titre éponyme, j’ai eu un véritable coup de coeur sur le morceau « Dis-moi », mais cette chanson ne sera pas la seule à retenir car en effet, l’opus est bon, très bon et homogène. Tout est à sa place, bien comme il faut, au point que cela donne franchement envie d’y retourner très vite après avoir découvert l’intégralité de l’oeuvre.

Retenons par exemple l’excellent titre « C’est immense » !

Ou encore le morceau « Saluez les ombres » qui, à mon sens, fait clairement partie des perles de ce nouvel opus.

Et pour découvrir l’intégralité de cet album, c’est sur le lien juste en dessous !